Compte-rendu Assemblée Génrale du 9 mars 2019

COMPTE RENDU DE LA REUNION PUBLIQUE/DE L’ASSEMBLEE GENERALE/

DE L’ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE/DU BUREAU

SAMEDI 09 MARS 2019

 

  • 14h20 à 14h45 : Accueil des participants – 29 personnes présentes
  • 14h45 début de la réunion Publique

 

BILAN DES ACTIONS MENEES DE L’ANNEE

 

  1. Bilan du dossier des inondations, 1 an après où en est-on ???

            Présentation et explications par Yannick Jolivet :

 

De nombreuses actions ont été menées par l’A.D.E.BRES.

En parallèle, dans l’ensemble et à notre connaissance, les indemnisations versées par les assurances semblent avoir été correctes. Cependant, il ne faut pas considérer cela comme une fin en soi. Les préjudices moraux, la crainte du futur et l’image négative de notre village subsistent et sont loin d’être négligeables.

Certains travaux sommaires ont été réalisés au niveau de notre village (entretien du Bassot, remise en état du bras de délestage du Gourmerault vers le Dameneau, …)

Cependant, ils l’ont été dans l’émoi, dans l’urgence, sans étude. Il est à déplorer que l’entretien laisse d’ores et déjà à désirer (cf photos jointes)

En parallèle, nous nous interrogeons sur l’évolution du raisonnement global des mairies au niveau du bassin :

  • Les constructions en zone inondables vont-elles continuer de la sorte ou cesser ?
  • Des études globales ont-elles été menées ?
  • Envisage-t-on un jour d’informer les habitants sur ce qui est mis en œuvre ?
  • Après les grands moments d’émotion post-inondation, et les grandes résolutions, nous n’avons hélas, plus signe de vie, ni de la Préfecture, ni de Dijon Métropole ni de notre Maire.

Il est à noter que 8 mois après les inondations, Bressey sur tille a été citée comme la commune de la Métropole s’étant le plus développée. N’y aurait-il pas un lien de cause à effet entre l’urbanisation à outrance, irréfléchie et les inondations subies par les Bresseyliens?

Au final, attend-on de nouvelles inondations pour engager de réels travaux ?

Prise de parole de plusieurs personnes présentes, le constat est toujours le même : il n’y a pas assez de travaux engagés et ceux réalisés ne sont pas les plus opportuns…il est également indiqué qu’il y a un manque de communication de la part de la Mairie, de Dijon Métropole, du Préfet….Monsieur Blondiaux «  Conseiller Municipal », indique que le Conseil Municipal de Bressey attend une étude avec une modélisation des cours d’eau qui devrait leur être communiquée par les services de Madame Valentin avant fin 1er trimestre 2019. Il indique qu’une réflexion est en cours sur la fusion des différents syndicats des eaux de Côte d’or afin de mutualiser les fonds, le savoir faire pour travailler sur les différents bassins qui posent problèmes.

  1. Plan de circulation cohérent et sécurisé et suppression des ralentisseurs
  • 2017 : action auprès du Tribunal Administratif
  • Octobre 2017 : A.D.E.BRES est déboutée par le TA
  • 2018 : requête auprès du Conseil Départemental, année de transfert des compétences voirie Conseil Départemental/Dijon Métropole.
  • Nous nous sommes attachés les services d’une avocate afin de lancer les actions adéquates en fonction de résultats à venir.
  • Des mesures de bruits, financées par nos soins, vont être effectuées.

Il nous est rapporté que le maire ne travaillera pas sur les ralentisseurs en 2019, de plus Dijon Métropole aurait du récupérer depuis  janvier 2019 (vote en septembre 2018) la compétence sur les axes routiers, aujourd’hui ce n’est toujours pas le cas, il y a des tensions, le Préfet doit trancher et rendre sa décision dans les jours à venir.

  • Ce qui reste à faire, implantation d’un radar pédagogique rue de Genlis, généralisation de la circulation à 30 km/h sur l’ensemble du village.
  • Souligner l’inintelligence de la signalétique routière avec en point d’orgue le panneau de circulation fin de circulation à 20 km/h de la rue du varin

 

 

  1. Amélioration des transports en commun

 

 

  1. Bressey Village propre

 

Gros succès de l’édition 2018. L’édition de 2019 sera organisée lors de la semaine du développement durable (juin 2019). L’A.D.E.BRES aimerait dans le futur mettre en place et/ou développer, travailler sur : des Jardins partagés, écosystème à Bressey, Travailler liens trans-générationnels….réorientation du travail des personnels municipaux…

 

  1. Présentation de l’opération « Nous voulons des coquelicots »

 

  • Michel Procureur présente l’objet et le but de cette association partenaire, en utilisant un diaporama

 

 

L’A.D.E.BRES s’est associée à l’action de « Nous voulons des coquelicots » et donne rendez-vous à tous ceux qui veulent agir contre les pesticides,

Texte de l’appel : Nous voulons des coquelicots

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers. Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans ; la moitié des papillons en vingt ans ; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards ; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde ! Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection. Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes.

Le 1er rassemblement à Bressey sur tille aura lieu devant la mairie le 05 Avril à 18h30 et ensuite chaque premier vendredi du mois….

 

  1. Réseaux téléphoniques et Internet

 

Les problèmes ne sont toujours pas résolus, chaque particulier doit se rapprocher de son opérateur afin que celui-ci fasse le nécessaire pour améliorer les réseaux de communication (amplificateur,….)

La fibre devra être mise en place en 2020 sur la commune : début des travaux en début d’année, compter environ 1 an de travaux, puis 2 mois de commercialisation par les opérateurs…à suivre…

CLOTURE REUNION OUVERTE A 16H40.

DEBUT ASSEMBLEE GENERALE : 17H10

Rapport moral joint présenté par Lionel Sanchez et Yannick Jolivet approuvé à l’unanimité   31 voix Pour dont 2 procurations.

 

Rapport financier joint présenté par Jean Claude Benani approuvé à l’unanimité

 31 voix Pour dont 2 procurations.

ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE

Objet modification de l’Article 8, rapport joint approuvé à l’unanimité :

31 voix Pour dont 2 procurations.

MODIFICATION DU REGLEMENT INTERIEUR

Objet modification du chapitre Relations bancaires approuvé à l’unanimité

31 voix dont 2 procurations.

ELECTIONS DU NOUVEAU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DU BUREAU

 jusqu’au 30 juin 2019

Liste jointe. A l’unanimité 31 voix dont 2 procurations.

ELECTIONS DU NOUVEAU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DU BUREAU

 à compter du 1er juillet 2019

Liste jointe. A l’unanimité 31 voix dont 2 procurations.

SONT JOINTS EGALEMENT :

LES STATUTS MODIFIES

LE REGLEMENT INTERIEUR MODIFIE

 

18h  FIN DES REUNIONS.

PLACE AU POT DE L’AMITIE.

Compte rendu rédigé par Olivier ROY

Pour l’A.D.E.BRES

Le Président LIONEL SANCHEZ

Ce contenu a été publié dans 0-Activités / Actualités, 0-Assemblées générales, 0-Compte-rendus-Divers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.