PPRI : une pétition contre les demandes de modifications demandées par le Conseil Municipal le 19/12/2014

Une grande partie de Bressey est située en zone inondable. En mai 2013, des inondations ont eu lieu. En parallèle, afin de ne pas aggraver la situation et les risques d’inondation, le Préfet de Côte d’or a lancé l’établissement d’un  PPRI (Plan de Prévention des Risques d’Inondations). Un cabinet d’expert a été mandaté par la préfecture pour mener les études correspondantes.

Vous pouvez consulter les différents documents et cartes du PPRI sur le site de la préfecture, à l’adresse suivante : http://www.cote-dor.gouv.fr/consultation-des-dossiers-provisoires-du-ppr-tille-a5738.html

Il est important de remarquer que ces études qui ont débuté avant 2013, ne prennent pas encore en compte les inondations de cette même année.

En guise de conclusion de leurs études, les experts mandatés par la préfecture ont élaboré une carte de zonage réglementaire dans laquelle ils préconisent que le pourtour de notre village et notamment les parties nord, ouest et sud soient classées zones inconstructibles afin de ne pas aggraver le risque d’inondation sur notre village.

Ces préconisations apparaissent sages, raisonnables et pleines de responsabilités de la part de l’Etat et de ses experts face au risque d’inondation, en s’inscrivant dans l’arrêt d’une « construction à tout prix » face à une prise de responsabilité.

Malgré cela, le 19 décembre 2014, le Conseil Municipal de notre village a décidé, dans sa majorité, de voter des demandes de modifications à ce PPRI et demande à ce que de larges zones inondables deviennent constructibles. Ces demandes de modifications représentent une surface immobilière potentielle quasiment égale à la surface actuelle de notre village.

L’Adebres s’insurge contre cette décision, justifiée par la mairie au titre du développement de notre vilalge.

L’Adebres ne travaille, ni pour, ni contre, la mairie. Elle n’est pas du tout contre le développement de notre village, bien au contraire.

L’Adebres travaille pour le bien-être des Bresseyliens et c’est à ce titre qu’elle se pose légitimement les questions suivantes :

  • Le développement qu’a connu dernièrement notre village n’est-il pas déjà suffisant ? En effet, avec les tranches 1 et 2 du lotissement du Clair Bois, notre village va dépasser les 1000 habitants.
  • La préparation de l’avenir, ne passe-t-elle pas d’abord par l’amélioration du présent des Bresseyliens ?

En ce sens l’Adebres dit :

  • Non à l’urbanisation à outrance et à tout prix

MAIS

  • Oui à l’amélioration de notre qualité de vie
  • Oui à l’amélioration du vivre ensemble
  • Oui à l’amélioration des équipements et services
  • Oui aux améliorations pour ne pas vivre les pieds dans l’eau

Mais surtout, est-il raisonnable de construire dans des zones inondables ?

  • N’est-ce pas aller à l’encontre de la démarche responsable et légitime de l’Etat ?
  • N’est-ce pas nier les précautions établies par les experts mandatés par l’Etat ?
  • N’est-ce pas nier le réchauffement climatique qui aggrave la situation partout en France et dans le monde et dont nous sommes tous témoin ?

Peut-être pensez- vous que ce n’est pas votre affaire ? Sachez juste et simplement que chaque construction nouvelle fera croitre les risques d’inondation sur le village tout entier.

Donc, au final, tout le monde est concerné !!!!!

Il en va de l’intérêt général de la commune, aujourd’hui comme demain.

Il en va de l’intérêt de chacun de ne pas laisser dévaluer son bien immobilier !!!

Mais surtout, il n’est pas trop tard pour agir.

La procédure d’élaboration du PPRI donne le droit au conseil municipal de proposer des modifications, mais également à chaque citoyen concerné de donner son avis. Et surtout, en dernier ressort, le PPRI sera validé par le Préfet.

A ce titre, une pétition auprès des Bresseyliens est actuellement en cours, afin de protester contre cette décision que l’Adebres ne peut accepter pour le bien-être de tous les Bresseyliens.

Si, comme la quasi-totalité des Bresseyliens consultés, vous souhaitez également signer cette pétition, contactez-nous par mail : adebres@hotmail.fr ou par téléphone au 06 12 43 73 93

 

Ce contenu a été publié dans 2-PPRI : Risque d'inondation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.