L’APRR se moque du monde

L’APRR SE MOQUE DU MONDE

15 octobre 2007

L’APRR annonce au maire de Bressey sur Tille

« …coupure du pont pendant toute la durée des travaux d’élargissement de l’A31 soit environ 6 mois».

9 novembre 2007 :

Christophe Mathey, conducteur d’opération pour l’APRR annonce dans le journal Le Bien Public « …les travaux devraient durer deux à trois mois».

19 décembre 2007 :

Jean Pierre Peyronnet, directeur des grands investissements et de la construction à l’APRR écrit à Michel Bachelard, notre conseiller général, «…que des réunions de concertation ont conduit à adapter des solutions techniques pour minimiser la gène aux riverains et que des réflexions complémentaires sont menées pour réduire ce délai de coupure de deux mois à moins d’un mois».

Les 6 mois de départ, devenus 2 à 3 mois et maintenant moins de 1 mois ne sont que des affirmations de l’APRR et comme à notre connaissance, il n’y a pas eu de réunions de concertation concernant la coupure du pont de la D107, l’A.D.E.BRES est pour le moins dubitative quant à cette dernière affirmation.

L’APRR prétend « ….que la construction d’un pont provisoire est impossible…et que l’ampleur de l’ouvrage ne permet pas de construire un pont provisoire, c’est techniquement inenvisageable »

« …En ce qui concerne l’environnement et le réaménagement paysager,  Bressey ne fait pas partie des points sensibles où les seuils phoniques sont dépassés.  Il n’y a donc pas d’intervention à faire…. Pour le réaménagement paysager, le minimum est de remettre en état, mais nous sommes plutôt dans une phase d’amélioration ».

L’APRR se moque du monde !

L’A.D.E.BRES exige toujours :

  • La mise en place d’un pont provisoire durant les travaux
  • Le ré haussement et le prolongement du merlon de protection phonique.

L’APRR peut payer.

L’APRR ne nous pourrira pas la vie.

 

 

Bressey le 2 janvier 08

 

Ce contenu a été publié dans 2-Agrandissement de l'A31. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.